La poésie s’expose

Cet automne, j’ai la chance plutôt étonnante pour une poète de voir mes textes exposés.

D’abord, je ferai partie de l’exposition Parlures d’ici, présentée à la Maison LePailleur à Châteauguay du 4 octobre au 18 novembre 2018. Organisée par le collectif Zone d’Affluence à la suite d’une activité de création en direct tenue le 24 juin 2017, à laquelle j’avais pris part, l’exposition comprendra plusieurs oeuvres d’artistes en art visuel, mais aussi une installation poétique que j’ai conçue à partir du poème que j’avais écrit sur place. Ma création s’articule autour de l’expression québécoise qu’on m’avait attribué, « se fermer la boîte ». Le vernissage aura lieu le 6 octobre de midi à 17h, pour ceux qui auraient envie de rencontrer les artistes.

Montage photo de l'Hôtel de la PoésieEnsuite, on peut voir en ce moment, et pour un temps indéterminé, un extrait de mon poème « Le péril veille » parmi les oeuvres de l’Hôtel de la Poésie sur la rue Wellington Sud à Sherbrooke. Ce projet avait pour but de refaire la façade de l’ancien Hôtel Wellington en mettant en lien des poèmes sur le thème du centre-ville et des créations d’art urbain, mi-sculptures mi-murales. C’est l’artiste graffeur Arnold qui s’est inspiré de ma poésie, je l’en remercie vivement. Je vous invite à aller voir l’ensemble de l’installation, neuf artistes y ont contribué, c’est vraiment impressionnant. Pour ma part, je n’en reviens toujours pas d’avoir un bout d’un de mes poèmes sur un mur, c’est complètement fou! Merci encore à tous ceux et celles qui sont venus à l’inauguration le 13 septembre dernier.

Retour sur l’été 2018

Cette saison estivale a été plutôt calme pour moi et les gars de Guajira. Nous sommes en train de travailler de nouvelles compositions et avons bien hâte de vous présenter cela.

Photo par : Mathieu Gosselin

Le gros événement de cet été, ce fut ma participation à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette. J’ai eu le plaisir d’y lire à quelques reprises en compagnie d’une grande vague de poètes d’exception, dont la sensibilité, l’humour, l’authenticité, la force et la présence me renverse toujours autant. C’était magique! Merci d’avoir tendu l’oreille à mes poèmes, que ce soit à la Maison de l’arbre, au Slam des titans ou durant le Déjeuner des braves. À la nuit prochaine!

Ce billet a été publié dans Nouvelles. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *